COMMENT DORMIR COMME UN BEBE ?

3

La recherche d’un bon moment de repos est recherché par tous. Mais, souvent l’insomnie, nous empêchent de profiter de se repos tant souhaité. En effet, une bonne nuit de repos est l’un des besoins fondamentaux de l’être humain.

Cette phase de récupération est indispensable au cerveau et aux processus métaboliques. Si vous vous couchez trop souvent dans la crainte d’une insomnie, il est temps de faire quelque chose. Le sommeil est une fonction vitale car il permet à tout l’organisme de récupérer.

Nous ne contrôlons pas vraiment le moment où le corps a besoin d’un sommeil réparateur, mais l’endormissement n’est pas pour autant un processus passif qui se déroule automatiquement. Il est déclenché et commandé par le cerveau et plus précisément par une glande, l’hypothalamus.

Même si vous êtes épuisés au moment de vous mettre au lit, vous ne réussirez pas à vous endormir si votre cerveau n’est pas d’accord. C’est le principe de la plupart des troubles du sommeil : soit on n’arrive pas à s’endormir, soit on se réveille tôt le matin, avant d’avoir fini sa nuit. Par ailleurs, le sommeil se perçoit en différentes étapes :

 

Les phases du sommeil

Le sommeil n’est pas un état uniforme mais un processus extrêmement complexe qui réduit les fonctions de nombreux organes sensoriels. Pour dormir, il faut dont être protégé des stimuli de l’environnement. Même lorsque notre conscience est « éteinte », notre cerveau n’est jamais inactif. Cela a été prouvé par des mesures sur l’électroencéphalogramme.

Le cycle du sommeil se compose en deux phases : le sommeil lent et le sommeil paradoxal qui se répètent en général quatre ou cinq fois au cours de la nuit.

Le sommeil lent est divisé en quatre stades. L’endormissement (stade 1) correspond à une période très courte, suivie du stade 2, puis des stades 3 et 4 qui constituent le sommeil lent profond. Pour les scientifiques, la phase de sommeil paradoxal est la plus intéressante : elle est accompagnée de mouvements oculaires rapides (d’où son appellation scientifique, phase REM, de l’anglais rapideyemovemnt) et de rêves d’une grande intensité.

La plupart du temps, ces derniers ont une façon de traiter les évènements de la journée. Nos souvenirs, qui peuvent remonter jusqu’à la petite enfance, et nos idées compulsives apparaissent plutôt dans la phase de sommeil profond.

Cependant, souvent, on assiste à des troubles du sommeil qui constitue un mal fréquent. Pour y faire face, nous proposons de tester le programme de deux semaines qui suit, pour trouver ou retrouver le sommeil réparateur.

 

Programme pour de deux (2) semaines

  • Relaxation

Les quelques heures précédant le coucher, relaxez-vous :

  • un massage du front : élimine les tensions ;
  • une bâille de façon à renforcer votre apport en oxygène

 

  • Alimentation
  • évitez les plats gras et difficiles à digérer et qui alourdissent l’estomac et gênent l’endormissement ;
  • préparez-vous à dormir en buvant un grand verre de lait, par exemple ou en consommant une tisane apaisante ;

 

Comme exercice pour un sommeil de bébé, nous proposons :

  • on doit bien mieux si l’on s’est livré à une activité physique suffisante dans la journée ;
  • la petite promenade digestive du soir aide à faire le vide dans son esprit ;
  • éliminez vos obsessions quotidiennes de façon que rien ne vienne perturber votre sommeil.

Attention : si l’insomnie persiste sur plus de trois (3) semaines, consultez un médecin.

 

Journal Médical Ivoirien(JMI) ,la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.