Home ARTICLES PREVENTION IST : UNE IDEE D’ADOLESCENT POUR SAUVER DES HOMMES
ARTICLES - News /Commentaires - NEWSFLASH - août 23, 2018

PREVENTION IST : UNE IDEE D’ADOLESCENT POUR SAUVER DES HOMMES

UNE IDEE D’ADOLESCENT POUR SAUVER DES HOMMES

Selon l’OMS, chaque jour, plus d’un million de personnes contractent une infection sexuellement transmissible (IST).On estime que, chaque année, 357 millions de personnes contractent l’une des quatre IST suivantes : chlamydiose, gonorrhée, syphilis ou trichomonase.Plus de 500 millions de personnes sont atteintes du virus responsable de l’herpès génital (HSV2).À tout moment, plus de 290 millions de femmes ont une infection à Humanpapilloma-virus (VPH), l’une des IST les plus courantes.L’infection à VPH est responsable chaque année de 528 000 cas de cancer du col de l’utérus entraînant 266 000 décès . Nous savons tous que dans la majorité des cas, les infections sexuellement transmissibles sont asymptomatiques.Les infections sexuellement transmissibles se transmettent principalement par un rapport sexuel non protégé, vaginal, anal ou oral.Outre leurs conséquences immédiates, les IST peuvent avoir de graves effets.Certaines IST, comme l’herpès et la syphilis, peuvent multiplier au moins par 3 le risque de contracter le VIH.Les IST comme la gonorrhée et la chlamydiae sont des causes majeures d’inflammation pelvienne et de stérilité.
Considérer comme tabou dans nos sociétés principalement africaines, les IST continuent de faire des victimes a tous égard au sein de nos populations. Nous le savons « les habitudes ont la peau dure » malgré tous les efforts menés pour freiner les IST/MST (vulgarisation des préservatifs, campagne de sensibilisation…). Alors coup de pouce pour freiner les IST.
En 2015, trois adolescents MuazNawaz, 13 ans, Daanyaal Ali, 14 ans, et Chirag Shah, 14 ans, qui étaient de l’Académie Isaac Newton, à l’est de Londres, ont développé une idée aussi simple que boire de l’eau mais à laquelle personne n’auraient pensée.


Finie l’épreuve de la prise de sang

Vert pour le chlamydia, Violet pour le papillomavirus, jaune pour l’herpès ou encore bleu pour la syphillis… de quoi parle t’ont au fait ? Un préservatif qui change de couleur lorsqu’il entre en contact avec une IST ; c’est rendre le préservatif intelligent. Le principe de ce préservatif est simple : des anticorps présents dans le latex réagissent avec la bactérie ou le virus (chlamydia, papillomavirus, herpès…) et donnent une teinte fluorescente au préservatif. La teinte exacte dépend de l’IST, car les temps de réaction varient. Intéressant ou pas? Sachant que la chlamydia et le Human papillomavirus sont la plupart du temps asymptomatiques, ce qui les rend difficiles à dépister.
Cette innovation couplée aux études scientifique concernant son efficacité pourra t-elle être d’un apport inestimable pour lutter contre les IST? Quelle serait l’approche des utilisateurs face à un test per-coît? Pour l’instant, l’idéal serait de continuer et renforcer les campagnes d’éducation sexuelles, defaire la promotion de l’utilisation du préservatif; en ciblant les populations sexuellementen vue de réduire l’incidence des IST/MST. Ceci pourrait en attendant les « préservatifs intelligents » contribuer à réduire l’incidence des IST et accroître la probabilité que chacun consultent un médecin après un rapport a risque.
De toute manière n’oublions jamais : « sortons toujours couvert quelque-soit la météo»
Dr Agnes

SOURCES:

http://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/sexually-transmitted-infections
edition.cnn.com/2015/06/24/health/condoms-change-color/index.html
https://www.neonmag.fr/un-preservatif-qui-change-de-couleur-quand-vous-avez-une-ist-424224.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

LE DIABÈTE DE ANTIQUITÉ A NOS JOURS

Le diabète est défini comme une augmentation de sucre dans le sang (hyperglycémie).Le nom …